REVUE BIMESTRIELLE DE CINÉMA

70e festival de cannes / jour 9

You Were Never Really Here de Lynne Ramsay (1h35)

 

Après We need to talk about Kevin, Lynne Ramsay revient en compétition et poursuit sa réflexion sur l'origine du mal : pourquoi un meurtrier devient-il ce qu'il est ? Tentative intéressante si elle n'était pas aussi alourdie par une mise en scène ostentatoire, risible et pleine de complaisance. De longs dispositifs sans aucune originalité, surlignés par des moments gore inutiles, qui trahissent la bêtise de son auteur et surtout son manque d'ouverture d'esprit, étirant son concept jusqu'à son paroxysme sans variations ni nuances. Quant à Joaquin Phœnix, il se caricature lamentablement. Le film clôture donc une compétition catastrophique. Thomas Aïdan

_______________________________________